Stanish : la fin des tendinites [vidéo]

Soin des tendinites : le protocole de Stanish
Partagez ça !
  • 120
  •  
  •  
  •  
  •  

Stanish : la fin des tendinites [vidéo]
4.5 (90%) 4 votes

Le protocole de Stanish : pour prendre soin de vos tendons d’Achille

La tendinite est la blessure la plus répandu chez les coureurs. Les sources de ce mal sont multiples, parmi lesquelles ont peut citer une hydratation insuffisante, une alimentation carencée, des chaussures usées ou inadaptées, des charges d’entraînement mal contrôlées, etc. J’ai consacré un dossier complet en 5 parties sur ce sujet. Vous pouvez retrouver les liens ici :

Billet 1/5 : Été 1988

Billet 2/5 : Facteurs déclencheurs

Billet 3/5 : Les soins

Billet 4/5 : Le terrain

Billet 5/5 : La prévention

Abonnez-vous

Une technique efficace

Parmi l’arsenal de techniques que je vous propose dans ce dossier, il y en a une qui méritait plus d’explication ; c’est le protocole de Stanish., ou autres protocoles excentriques qui s’en inspirent.

Tous les athlètes qui ont pris la peine d’appliquer ces types de méthodes « excentriques » ont vu une nette amélioration de leur état ! (Bien sûr, c’est encore plus efficace et durable pour ceux qui ont apporté des améliorations dans leur façon de boire et de manger)

Le principe

La méthode repose sur le principe de l’étirement excentrique du triceps sural (les mollets quoi !), un mode de contraction proche des sollicitations qui subit lors de la course. Ce type d’étirement aura de plus un effet favorable sur la cicatrisation et la réadaptation de son tendon (e tendon d’Achille) à l’exercice. (drainage, ré-alignement des fibres)

La méthode

Le mode de contraction le plus simple, c’est le mode « concentrique ». Je contracte le muscle, il se raccourci, et crée le mouvement.

Pour obtenir une contraction excentrique, il faut à la fois avoir une contraction du muscle, et un allongement de ce muscle, comme si la charge était trop lourde pour résister.

Pour les mollets, la finalité sera donc de passer de la position « en pointe de pied », à la position d’étirement complet :

  • à l’aide d’une marche
  • sous l’action du poids du corps (voir même d’une charge additionnelle)

NB : La remontée se fait toujours à l’aide des 2 pieds afin de limiter les efforts concentriques.

Mais cet exercice « Stanish » est très sollicitant, et si vous commencez directement ainsi, vous aurez des courbatures et serez incapable de refaire l’exercice pendant une semaine !

Il faut donc commencer en douceur, en travaillant sur les deux pieds (bipodal) à plat, puis sur un seul pied (unipodal) à plat encore, puis enfin en unipodal avec une marche qui viendra augmenter l’amplitude de l’étirement.

Un protocole excentrique (d’après Stanish, et d’après Alfredson)

Voici une proposition de progression, inspiré du protocole de Stanish :Protocole d'étirement Stanish

NB 1 : Faites précéder chaque séance par des étirements passifs des mollets, à froid. (3 x 30 secondes)

NB 2 : Notez que la douleur peut être présente pendant l’exercice (c’est même idéal qu’elle apparaisse dans la dernière série) Si les douleurs apparaissent dès la première série, reprenez la progression de la semaine précédente.

NB 3 : Étirements à utiliser dès les premières douleurs tendineuses. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin du sport.

 

Si cet article et cette vidéo vous ont été utile, partagez les !

Et pour ne rien rater des prochaines vidéos, abonnez-vous à la chaîne YouTube, en cliquant ici >>>

Abonnez-vous

Recherches utilisées pour trouver cet articleprotocole de stanish stanish protocole stanish méthode stanish methode de stanish protocole de stanich https://courir-comme-un-pro fr/stanish-tendons-achille/ stanish protocol protocole stannish quand courir stanish protocole
Partagez ça !
  • 120
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 120
    Partages

5 Replies to “Stanish : la fin des tendinites [vidéo]

  1. Bonjour et merci pour tous vos conseils.

    Ce protocole est-il indiqué pour se remettre d’une contracture du mollet ? Dans 3 semaines je dois normalement faire un trail court et malheureusement je viens de me blesser, j’en suis à mon 5ieme jour de repos, je compte en faire 10 et prier pour que la forme revienne. Pour la reprise je vais essayer de faire quelque chose de très progressif sur les 2 semaines restantes avant le trail (alternance marche/course en augmentant la durée de course jour après jour). Je me demandais si je pouvais ajouter les exercices à plat sur 2 pieds à mon programme ? Si oui, faut-il les faire avant de partir courir ou après ?

    D’avance merci pour vos conseils.

    Sportivement

    1. Bonjour Alex,
      Non. Si c’est bien une contracture, il faut laisser le mollet au repos. Le kiné pourra intervenir pour le détendre. De ton côté, il faut boire un max (d’eau), se mettre à la diet, et faire preuve de patience… L’application de chaud, d’huile d’arnica ou de cataplasmes type « Saint Bernard » peuvent aider.
      Bon courage, ça va le faire.

      1. Bonjour Sylvain et merci.

        En fait ma question concernait la reprise de l’entrainement. Reformulée d’une façon plus générale elle devient : lors de mes entrainements puis-je appliquer ce protocole comme renforcement musculaire (et tendineux) du mollet et si oui, dois-je le faire avant d’aller courir ou après ?

        Concernant la contracture, j’applique déjà tous vos conseils : repos complet, glace le 1er jour puis poche de chaud les jours d’après jusqu’à la reprise (que j’espère dès lundi prochain), baume St Bernard les 5 premiers jours (d’après la notice il ne faut pas utiliser le produit plus de 5 jours) puis huile d’arnica les jours suivants. Je croise les doigts.

        Merci

  2. Je traine une tendinite d’achille depuis un mois. J’arrête de courir 3 jours, plus de douleur mais la douleur revient assez vite en courant. J’ai commencé le protocole de stanish mais je ne ressens aucune douleur au niveau du tendon, j’ai juste des douleurs musculaires au niveau des mollets. J’avais vu que si on ne ressentait pas de douleurs au niveau du tendon, l’exercice n’était pas efficace. Je ne vois pas ce que je fais de mal…

    1. Tu le fais sans doute bien. Est-ce réellement le tendon qui est touché, ou la bourse qui s’entoure ? Mais ce sera toujours bénéfique de renforcer le mollet, et de l’assouplir (impérativement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.