Courir pendant une semaine au ski ? [Vidéo]

Ski et préparation marathon
Partagez ça !
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  

Abonnez-vous

— Transcription texte de la vidéo : « Courir et faire du ski » —
Oui je suis un peu rouge, et pourtant je n’ai pas pris de coup de soleil au ski… Mais je vais quand même vous parler de ski !
Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je n’ai pas publié depuis un bout de temps, mais j’étais parti en vacances au ski. Et puis actuellement, je m’occupe des marathoniens qui ont souscrit à mon programme « objectif marathon ®« , ça me prend pas mal de temps.

Courir et faire du ski

Néanmoins, ne vous inquiétez pas : je reviens très bientôt avec un rythme un peu plus régulier, sur de nouveaux thèmes, avec de nouveaux projets.
Et du coup, lors de la préparation de ces marathoniens, il y a un certain nombre de questions qui émergent, soit quand je suis avec eux au téléphone et qu’on prépare le plan de bataille, soit lors de leurs questions régulières ensuite, par e-mail. Et l’une des questions qui revient le plus fréquemment en ce début de saison (et en ce temps de préparation de marathon de printemps, comme on est en plein hiver) c’est :

Comment je vais gérer mes vacances au ski ?

Effectivement, pour ceux qui préparent par exemple le marathon de Paris, et bien les vacances d’hiver vont tomber en plein milieu de cette préparation.  Et pour beaucoup de marathonien qui n’ont pas forcément d’objectifs stratosphériques, et bien il est hors de question de faire une croix sur ces vacances en famille ou avec les amis. Si c’est votre cas et bien comment allez-vous devoir gérer cette semaine là ?

  • Est ce que vous allez devoir courir ?
  • Est ce qu’on doit adapter le programme ?
  • Est-ce que je ne cours pas du tout ?

La montagne, ça fatigue

Il y a bien sûr plusieurs cas de figure. Ça dépend si on fait du ski alpin ou du ski de fond. Ça dépend si on part juste 3-4 jours ou si on part une semaine complète. Mais ce qu’il ne faut pas perdre de vue c’est que l’altitude fatigue.
Les processus physiologiques d’adaptation à l’altitude (c’est à dire au dessus de 1200-1500 m) et bien vont être très coûteux en énergie. Et si on cumule à ça l’effort physique lié aux sports d’hiver et l’entraînement de la préparation marathon, on rentre dans une zone à risque où on peut vraiment en sortir cassé, fatigué. Et mettre de nombreuses semaines à s’en remettre. Donc quelle que soit la nature de vos sports d’hiver : si c’est ski de fond ou ski alpin, il y a déjà une contrainte musculaire extrêmement importante qui va s’ajouter à cette fatigue liée à l’altitude et à déshydratation également.

Et donc mon avis personnel c’est que : « il est préférable de ne pas courir durant la semaine de ski, lorsqu’on est en préparation marathon ».

Rentrer « frais » pour reprendre rapidement

Vous aurez alors tous bénéfices à rentrer le plus frais possible, à avoir généré le moins de fatigue possible, et à pouvoir reprendre l’entraînement dans des bonnes conditions, immédiatement après votre retour. Pourquoi pas dès le dimanche si vous rentrez, comme généralement on le fait, le samedi dans la journée.

Bien sûr il y a des cas particuliers. Si vous êtes à la montagne et que vous ne skiez pas. Alors oui, vous pourrez aménager l’entraînement, faire un ou deux footings sur place. Et là vous essayerez de ne pas tenir compte des allures, puisque avec l’altitude (et souvent le dénivelé qu’il est difficile d’éviter) et bien vous ne pourrez pas être sur vos bases habituelles, et c’est tout à fait normal.

Néanmoins, je le rappelle. Dans les cas les plus classiques où on fait des journées complètes de ski, que ce soit du ski alpin ou du ski de fond : et bien n’en rajoutez pas. N’essayez pas de placer vos séances marathon coûte que coûte, puisque vous allez générer énormément de fatigue et que vous risquez de tomber dans le  surentraînement, ou de favoriser l’apparition des blessures. Et lorsqu’on est en plein milieu de 12 semaines de préparation spécifique marathon, qu’on investit beaucoup de temps, beaucoup d’énergie là dessus, et bien il est hors de question de prendre de tels risques !

Une semaine de coupure sera sans conséquences

Pourtant, vous êtes nombreux à penser que sauter une semaine d’entraînement ça va être rédhibitoire pour votre préparation. Et bien, ce n’est pas du tout le cas. On ne perd quasiment pas de capacités physiques en une semaine. On perd tout au plus quelques sensations, mais qui reviendront très vite dès les premières séances

Voilà, j’espère cette vidéo va vous aider à quelques jours du départ en vacances.

Vous allez évidemment faire comme bon vous semble ! Mais moi je vous encourage vivement à suivre ce conseil de bon sens qui est issu de mon expérience, de ma pratique du ski et de la course à pied, et également de l’expérience des très nombreux coureurs à pied et marathonien que j’ai entraîné.

Et si pour vous, il est totalement inconcevable de couper, et bien essayez de faire preuve de bon sens. En altitude, vous ne pourrez pas faire les mêmes  séances. Contentez-vous d’allures plus faibles, réduisez le volume également, et vous aurez l’impression que vous n’avez rien perdu et que c’est plus facile de reprendre.

Donc voilà on se  retrouve très bientôt pour de nouvelles séries sur la course à pied sur la chaîne courir comme un pro .fr

J’en profite pour remercier les 2000 et quelques abonnés de cette chaîne. C’était l’objectif quand on a lancé cet été la série « objectif marathon ® ». C’était de passer les 2000 abonnés avant les fêtes de fin d’année. Et bien c’est chose faite !

Et je compte sur vous pour donner un coup de pouce à cette chaîne, la partager, la faire connaître, afin de passer les 4000 abonnés avant la fin de cette année !

Allez, salut les coureurs !

OBJECTIF MARATHON ®

Programme de coaching vidéo complet sur 12 à 18 semaines, pour préparer votre futur marathon.

En savoir plus

Partagez ça !
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 28
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.