Le footing à jeun [Vidéo]

Footing à jeun
Partagez ça !
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  

Vidéo #22 : La footing à jeun : avantages et précautions

Pour ne rater aucune des vidéos de mon défi « 30 conseils running en 30 jours », abonnez-vous en cliquant ci-dessous : Abonnez-vousTranscription Texte :

Salut les coureurs ! Bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Aujourd’hui, je vais vous parler du footing à jeun. Parce que ce matin j’ai fait un footing à jeun, alors je me suis dis, bah tiens ? Si je leur parlais des footings à jeun ? C’est bon moment !? Donc qu’est ce que c’est qu’un footing à jeun ? Un footing à jeun c’est de partir (courir) le ventre vide, d’avoir au minimum 12 heures sans rien dans l’estomac, donc d’avoir totalement digéré.

Or, c’est évidemment plutôt le matin qu’on arrive à faire des footings à jeun. Mais si on court le soir à 22h et qu’on a rien mangé depuis le petit déjeuner, on peut estimer qu’on est à jeun également.

Alors ce footing à jeun, il a beaucoup d’avantages. Il y a un avantage physiologique : c’est à dire que comme on a consommé pendant la nuit une grande partie du glucose, du glycogène qu’on avait en réserve, eh bien on va être directement, lors de cette sortie là, sur une combustion du gras, d’une combustion des lipides, donc le premier avantage c’est qu’on peut espérer taper un peu dans nos réserves de gras beaucoup plus rapidement et facilement que si on faisait un footing classique.

Et puis le deuxième avantage c’est qu’on va avoir un grand confort. C’est vraiment très agréable une fois qu’on est habitué, de courir le ventre vide. On n’a pas tous ces problèmes de digestion qu’on peut rencontrer, et si on est obligé de courir de bonne heure, pour ceux qui veulent aller courir avant d’aller au travail, ou ceux qui ont d’autres obligations ensuite, c’est quasiment impossible, en tout cas très difficile de prendre un petit déjeuner. Et puis faudrait prendre un petit-déjeuner à 4h, 5h, pour pouvoir aller courir à 7-8 heures du matin, ce serait vraiment très difficile. Donc ce footing à jeun a beaucoup d’avantage. Il faut bien sûr prendre des précautions d’abord, demander un avis médical. Il peut y avoir des pathologies et des contre indications au footing à jeun des maladies du rein, il peut y avoir le diabète, des choses comme ça. Donc demandez un avis médical : c’est important.

Et puis quand vous commencez les footings à jeun, vous y allez évidemment extrêmement progressivement. Vous commencez par faire 10-15 minutes la première fois, et puis vous allez y prendre goût, vous recommencez, vous ajoutez cinq minutes de plus à chaque fois, jusqu’à aller jusqu’à 40 45 minutes.

Alors évidemment il y a toujours des cas particuliers. C’est pas forcément à conseiller à tout le monde, mais on peut faire une heure, 1h10 ou 1h20 à jeun, c’est plus un problème, ça dépend de l’intensité. Si on veut courir très vite, là il va falloir du glucose. Et si il n’y a plus de glucose ont fait une hypoglycémie. Si on court vraiment à allure très modérée, si on est en endurance fondamentale, c’est le cas le plus classique, et bien là on va taper dans les réserves de gras et on peut courir quasiment indéfiniment. Vous allez voir que ça devient même plaisant. Il m’est arrivé personnellement de tester, de faire un semi marathon à jeun. Et bah écoutez, ça marche très bien… C’est très confortable, et il n’y a aucun phénomène d’hypoglycémie, en tout cas chez moi. Donc voilà c’est pas forcément des choses à généraliser, mais testez !

Précautions :

  • quand vous commencez bien sûr, c’est de ne pas partir tout seul sur une sortie.
  • C’est éventuellement d’avoir une petite sucrette, d’avoir un petit sachet de sucre ou une petite pierre de sucre dans la poche, au cas où, vraiment, s’il y avait une hypoglycémie

Mais je vous dis : ça dépend vraiment de l’allure, et si vous respectez une allure (d’Endurance) fondamentale il n’y aura normalement aucun problème.

Et si vous voulez en savoir plus je vous mets dans la description, là juste en dessous, vous cliquez sur « + » pour dérouler le menu et vous allez avoir le lien vers un article sur le blog « courir comme un pro » qui traite du footing à jeun.

Donc voilà pour la petite vidéo sur le footing à jeun. Je compte sur vous pour mettre un petit pouce en l’air. Si vous aimez cette vidéo, vous la partagez, et puis on se retrouve demain dans la prochaine vidéo de mon défi 30 vidéos running en 30 jours.

Salut !


Partagez ça !
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 28
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.