Évaluation de la VMA : soyez précis !

Partagez ça !
  • 49
  •  
  •  
  •  
  •  

Évaluation de la VMA : soyez précis !
5 (100%) 1 vote

Arrêtez avec le double décamètre pour placer vos plots !

Pour l’évaluation de la VMA, le test VAMEVAL est le plus précis. Encore faut-il bien placer vos plots tous les 20 mètres, au risque de fausser le test. Beaucoup utilisent le double-décamètre. Mais il va immanquablement y avoir une erreur de plusieurs mètres à la fin du tour. Sachez qu’il y a plus simple, plus précis et plus rapide pour placer les plots. Découvrez comment dans cette vidéo >>>

Pour ne rien louper des prochaines vidéos : ABONNEZ-VOUS ! Abonnez-vous

TRANSCRIPTION TEXTE DE LA VIDEO

« Salut les coureurs, salut les coaches et salut les profs d’EPS, parce que cette vidéo aujourd’hui vous est dédié. Aujourd’hui je vais vous parler du bon placement des plots pour réaliser un test VamEval sur la piste.
Un test VamEval pour mesurer la vitesse maximale aérobie et dans ce protocole on a donc des plots tous les 20 mètres sur une piste d’athlétisme, ou une piste multiple de 20 mètres. En règle générale on utilise donc une piste de 400 mètres mesurée par des géomètres et qui dispose d’un certain nombre de marquage. Or, sur le terrain, il faut bien l’avouer, on a beaucoup de collègues qui font un peu n’importe quoi ! Donc je vais vous dire tout de suite comment on place les plots correctement et pourquoi il faut les placer correctement.

Alors quand un coureur réalise un test VMA, il a déjà son effort à gérer et les variations de vitesse au niveau des différents paliers et puis il va avoir probablement un petit peu de vent à gérer. Alors, on va essayer de ne pas lui en rajouter avec des erreurs dans le placement des plots.
Pourtant, comment est-ce que, en règle générale, les coaches, les profs d’EPS vont placer leurs plots ? Et bien, ils vont utiliser dans certains cas un double décamètre ou éventuellement même une roue de géomètre. Qu’est ce qui va se passer en utilisant un décamètre ? Dans les lignes droites, il n’y aura aucun problème on aura une bonne précision, mais par contre dans les virages, il faut savoir qu’une piste est mesurée par les géomètres à 30 cm de la corde, c’est à dire que la piste ne fait pas 400 mètres au ras de la lice, mais bien à 30 cm de la lice (c’est la bordure blanche que vous pouvez voir tout à gauche de la piste quand on tourne dans le sens trigonométrique). Donc si celui qui utilise le double décamètre le place au ras de la lice, comme c’est naturellement le cas puisque on n’a rien pour le bloquer à 30 cm de la lice, et bien on va donc fausser la distance, on va artificiellement raccourcir l’écart entre les plots dans les virages, et si on fait ça sur les deux virages de la piste, et bien on peut se retrouver avec un décalage de plusieurs mètres. Vous allez donc vous retrouver avec un écart variable entre les plots de quelques dizaines de centimètres, et puis sur le dernier intervalle, vous allez vous retrouver avec deux ou trois mètres d’écart, et de trois mètres d’écart c’est beaucoup puisque pour valider un test VamEval, on demande à l’athlète de ne jamais avoir plus de deux mètres de retard par rapport aux plots ! Donc ce qui va se passer c’est que l’athlète va se croire en avance, il va relâcher son effort. Et puis derrière, il va se retrouver avec un intervalle de nouveau de 20 mètres ou un tout petit peu plus de 20 mètres, et il va devoir ré accélérer. Donc vous allez lui imposez des changements d’allures qui vont le perturber dans sa gestion du test et donc on va fausser au bout du compte le test de notre athlète (probablement le sous-estimer). Donc la bonne pratique pour placer correctement nos plots, c’est d’utiliser les marquages qu’on a partout sur une piste d’athlétisme. On va en avoir d’utilisable pour nos plots, sur trois quarts du tour de piste.
Je vous emmène à la découverte de tous les marquages. On va les voir un par un, et vous verrez que ce sera beaucoup plus clair après ! Allez c’est parti !

Alors le premier plan vous allez passer au niveau de la ligne d’arrivée, c’est la ligne qui comporte les numéros de couloir, jusqu’à 8 si vous avez une piste huit couloirs c’est parti on va maintenant remonter notre piste dans le sens inverse donc en partant de la ligne d’arrivée l’air le départ du 100 m. Ici on croise une première flèche bleue c’est l’entrée de la zone d’élan du 4 x 400 m donc on en attend 10 mètres et donc au bout de vingt mètres on tombe sur la zone d’élan du 4 x 400 mètres sur laquelle on peut donc disposer un plot.
On continue à remonter notre piste, et vingt mètres plus loin on tombera donc sur une marque verte qui correspond à la 10ème haies du 400 m haies sur laquelle on disposera donc notre plot.
Je remonte ma piste je croise la ligne du 50 m, c’est que j’ai parcouru dix mètres de plus et je vais arriver ensuite au niveau de la ligne du 60 m. Donc j’y dispose mon troisième plots.
On continue à remonter la piste, je croise l’entrée d’une zone du relais 4 x 60 m (flèche noire) et ensuite j’arrive sur une ligne pleine, ligne de départ du 80 mètres, sur laquelle je peux donc disposer mon quatrième plots.
20 mètres plus loin, je vais tomber sur la ligne de départ du 100 m. Donc la ligne de départ du 100 m c’est une ligne pleine, continue, sur la ligne droite. Mais il y a aussi dans le virage des marquages blancs sur la moitié du couloir, avec un léger décalage, qui correspondent donc à la ligne de départ du 100 m en virage.
Je continue de remonter ma piste, je croise l’entrée de zone du 4 x 100 m (flèche jaune) j’ai parcouru donc 10 mètres, et 10 m plus loin je vais trouver un marquage rouge. Il faut bien faire attention, il est parfois un petit peu effacé, et rouge sur rouge ça se voit assez mal… Mais ce marquage correspond à la ligne du 120 m, puisque c’est la zone d’élan du relais 4 x 100 m pour le dernier relayeur.
Dix mètres plus loin une zone de transmission noire qui correspond à une zone de 4 x 60 m. Ce sont des marques intermédiaires qui permettent ainsi de calibrer son pas, si on veut ensuite avoir un pas fiable pour les plots où on n’aura pas de marquage.
Puis au bout de vingt mètres une croix noire qui correspond à la zone d’élan de ce 4 x 60 m sur laquelle on dispose un plot.
Cinq mètres plus loin un marquage de haies, vert, sur laquelle je vais placer un plot.
Je continue de remonter la piste au bout de dix mètres je vais rencontrer la sortie de zone de transmission du relais 4 x 60 m, un marquage de haies vert sur laquelle je vais pouvoir disposer mon plot.
Les zones de transmission ici au bout de dix mètres, et la ligne du 200 m sur lequel je vais donc disposer mon dixième plot.
Donc vous voyez que jusqu’à maintenant on a fait la moitié de notre piste, et on a trouvé systématiquement un marquage tous les vingt mètres pour tous nos plots. Donc on va continuer de remonter la piste et on va encore avoir des marquages ici au moins jusqu’aux 320 m.
10 mètres plus loin, j’ai une zone de transmission, et donc au bout de vingt mètres j’ai ma zone d’élan du 4 x 200 m ou du 4 x 100 m. Ensuite vous allez rencontrer une ligne blanche, ici, en travers de couloir avec des décalages. C’est le départ du relais 4 x 60 m : 4 x 6 = 24. On a 240 mètres, c’est bien un multiple de 20 mètres et donc on va disposer un plot.
Le plot suivant sera placé au niveau de la ligne de rabat du 800 m c’est une ligne verte continue, ici, avec un petit marquage vert. Et vous placerez votre plot. Vous pourrez ensuite repartir à l’envers et vérifier que le plot précédent et bien placé à 20 mètres le plot suivant sera placé donc sur la ligne du 300 m, attention à ne pas vous tromper avec la ligne suivante qui est celle du 1500 m steeple.
Si je remonte ma piste j’ai une zone de transmission de relais, ici, qui va être 10 m plutôt et une zone d’élan du relais 4 x 100 m, marque rouge, marque qui correspond à la distance du 320 m.

A ce stade de la préparation de votre piste vous avez donc placé vos plots sur 320 mètres sans avoir à utiliser d’outils de mesure. Il vous reste donc trois plots à placer sur 3 intervalles. Vous limitez donc les effets de dispersion, et avec le pas d’arpenteur, vous aurez au maximum 40-50 centimètres d’écart, que vous pourrez corriger en repassant une deuxième fois dans l’autre sens, pour rectifier les petits écarts. Alors la technique consiste, sur les intervalles précédents, même si vous savez précisément où vous allez mettre votre plot grâce au marquage sur la piste, et bien de faire une vingtaine de pas pour essayer de calibrer votre marche sur la distance et donc quand vous aurez besoin de placer un plot sans marquage, et bien vous allez repartir du dernier marquage connu et faire vos 20 pas (ou 21 pas) en tous cas le nombre de pas qui correspond à l’intervalle de 20 mètres en fonction de votre foulée à vous le plot d’après on aura de nouveau un marquage. Alors il suffit de vérifier à rebours, en revenant en arrière, de recompter 20 pas et de le placer précisément et avec ces techniques là sans outil de mesure on pourra le placer à plus ou moins 10 cm, donc dans un écart tout à fait acceptable pour nos coureurs.
Bien sûr si c’est une piste sur laquelle vous avez l’habitude de pratiquer souvent et bien faites un petit marquage à ces endroits là, de façon à pouvoir placer vos plots très rapidement par la suite.

Vous avez maintenant une technique fiable est extrêmement rapide de placer vos plots sur une piste d’athlétisme et vous allez voir qu’avec l’habitude on va gagner encore plus de temps.
Donc j’espère que cette vidéo vous a aidé. Mettez un petit like si c’est le cas, et puis surtout dans les commentaires si vous avez des questions, si vous rencontrez des difficultés, si votre piste a des particularités, n’hésitez pas à poser la question, à échanger, et on essaiera de trouver des solutions pour vous. Mais en tout cas, s’il vous plaît, arrêtez de placer vos plots avec des décamètres, puisque vous allez vous retrouver à l’arrivée avec 2 mètres (voir parfois plus) d’écart sur le dernier intervalle. Merci pour vos coureurs ! Merci pour vos athlètes ! Merci pour vos élèves !

Allez, on se retrouve très bientôt dans une prochaine vidéo.

 


Partagez ça !
  • 49
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 49
    Partages