Le temps de la planification [Nous survivrons – Épisode 2]

Partagez ça !
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  

Le temps de la planification [Nous survivrons – Épisode 2]
5 (100%) 1 vote

Épisode #2

19 décembre 2018 : M-10

C’est bon ! J’ai fait le nécessaire pour nous inscrire en temps et en heure. Et on a fait les choses bien. Le voyage, l’hébergement, tout y est passé ! On ne peut plus reculer, et c’est sans doute une bonne méthode pour entretenir notre motivation et notre détermination.

Nous voilà donc administrativement inscrits pour la Diagonales des Fous 2018. Je dis administrativement car une montagne se dresse entre nous et notre réelle participation. Où plutôt devrais-je dire deux montagnes ! Car il nous faut marquer deux fois 85 points sur des épreuves préparatoires. Un point s’acquière avec un kilomètre de course ou 100 mètres de dénivelée. Il nous faut par exemple trouver des courses de 60 km minimum, avec 2500 de dénivelé positif.

Nous partons de zéro, sur tous les points. Je repère donc dans le calendrier les dates pour les deux courses de préparation et de qualification. J’ai un cahier des charges strict fixé par madame : limiter autant que possible les risques d’intempéries, et surtout de froid. Nous prendrons donc la direction de Cuges-les-Pins fin avril avec une épreuve de 63 kilomètres et 3300 mètres de dénivelée positif. Et au début de l’été, direction les Alpes et l’Isère pour 65 km et 3500 mètres de dénivelée positif. Il n’y a pas de plan B, les autres week-ends de l’année étant déjà bloqués.

 

Comme nous sommes actuellement en vacances à la Réunion, nous en profitons pour faire quelques randonnées. Malheureusement pas assez à mon goût, car les cyclones Ava et Berguitta ont contrarié notre planning. Peut importe, ce que nous avons réussi à faire me conforte sur certains points.

D’une part, Stef a une condition physique correcte, et monte plutôt bien par rapport à ce qu’elle faisait par le passé. Je garde en référence une sortie de 6 heures à Mafate, entre Marla et le Maïdo, que nous avons terminé par une section Roche plate / sommet du Maïdo en moins de 2 heures.

D’autre part, elle ne descend toujours pas bien, mais il y a un léger mieux tout de même. Elle ne bloque plus devant la difficulté, et même s’il elle a encore des hésitations pour descendre les grandes « marches » et les blocs les plus hauts, la vitesse de progression est passée de médiocre à passable !

Nous allons donc pouvoir nous attaquer à notre préparation avec sérénité !

[ La suite au prochain épisode. En attendant, abonnez-vous juste en dessous ! ]

L’épisode 1 : J’ai quelque chose à vous raconter

 


Partagez ça !
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 22
    Partages